print

Le Monde

May 13, 2006
Galerie Xippas

Rhona Bitner

By CL. G.

L’Américaine Rhona Bitner a longtemps parcouru le monde pour photographier les cirques, à sa manière conceptuelle, sans velléité documentaire ni de reportage. Cette fois, avec sa série « Stage », elle abandonne la piste pour la scène. Mais c’est toujours la théâtralité qui l’obsède: dans de grandes images carrées, mangées par l’ombre, la photographe se concentre sur l’instant qui précède le spectacle. La scène est vide, mais quelque chose va se passer: la poursuite est braquée sur le fond de scène, le rideau est entrouvert… C’est comme si la photographe tentait de toucher l’essence du spectacle en faisant abstracnon de ceux qui le font. Cette absence laisse tout loisir au spectateur, dont la photographe adopte le point de vue, de s’intéresser au décorum: les drapés somptueux des rideaux de velours, les rangées de lumières, les délicats détails du lustre et surtout ce noir si dense qui enveloppe les lieux. Les couleurs vives et chaudes du théâtre, d’habitude synonymes de fête et de mouvement, sont ici totalement figées dans un silence, une attente qui finit par devenir inquiétante. .